Créateur de Sourires

Depuis 1999
Plus loin dans l'exigence... ...Plus proche de vos attentes

Prothèse adjointe

Également  appelée prothèse amovible (ou encore prothèse mobile), la prothèse adjointe permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. On installe ce type de prothèses dentaires lorsque l’on ne peut techniquement pas poser de prothèses conjointes.

 

Il existe 2 catégories de prothèses adjointes :

 

Prothèse adjointe partielle (PAP)

Prothèse adjointe complète/totale (PAC/PAT)

 

Dans quel cas utilise-t-on des prothèses adjointes partielles?

On pose des prothèses adjointe partielles lorsque des dents naturelles résiduelles permettent la rétention d’une prothèse en remplacement des dents manquantes.

Dans quel cas utilise-t-on une  prothèse adjointe complète?

Comme son nom l’indique, la prothèse adjointe complète  est utilisée lorsque le patient est complètement édenté.

 

Prothèse adjointe partielle

Nous agençons selon la morphologie buccale du patient des dents pré-fabriquées : soit sur une base en résine, soit sur un châssis métallique (stellite). Ces derniers pour l’instant sont réalisés de manière conventionelle (coulée du métal) mais nous tendons à évoluer vers la C.F.A.O. quand la technologie permettra l’usinage.

 

Prothèse adjointe complète (PAC) / totale (PAT)

Selon la configuration buccale du patient, on distingue 3 types de prothèses adjointes complètes :

 

– Si le patient doit remplacer toutes les dents du haut, on utilisera alors une prothèse adjointe complète maxillaire.
– Si le patient doit remplacer toutes les dents du bas, on utilisera alors une prothèse adjointe mandibulaire.
– Si toutes les dents doivent être remplacées, on utilisera une prothèse adjointe maxillo-mandibulaire.

 

Conception des prothèses adjointes complètes

Les prothèses adjointes complètes sont élaborées en fonction de la demande et de la technique de chaque client (Aujourd’hui, la grande majorité des montages en prothèse complète sont réalisés en suivant le concept anatomique, mais le schéma occluso fonctionnel dit « non anatomique » présente de nombreux intérêts, notamment pour la prothèse mandibulaire).

 

Les résines de base sont polymérisées à chaud en cuisson longue durée pour préserver toutes les caractéristiques dans le temps des résines. Un soin est apporté aux finitions avec les caractérisations dans la masse. Pour une prothèse adjointe complète, les dents prothétiques sont fixées sur une base en résine qui, à son tour, repose directement sur la gencive.

 

En comparaison avec la prothèse adjointe partielle qui est stabilisée par différents moyens  de rétentions (crochets sur dents naturelles ou système d’attachement sur couronnes) la prothèse adjointe complète ne tient  en bouche que par un phénomène de succion,de ventouse.
 

Toute la difficulté consiste à reproduire dans l’intrados des bases prothétiques, les  surfaces d’appuis de la mandibule et du maxillaire du patient, afin d’assurer une stabilité optimale des prothèses dentaires d’usage. Un travail d’équipe entre le praticien et  le laboratoire est  indispensable pour la réussite d’une réhabilitation prothétique.

Samedi 20 Juillet 2019
Suivez nous
  • Google +
Newsletter

Artisan